13 septembre 2006

B/7 : Question de point de vue

1BA4_Detestable

Chez les garçons, -même s’ ils n’étaient plus que deux représentants de l’espèce, elle demeurait la maison des garçons  tout comme l’autre restait la maison des filles, question d’habitude. Chez les garçons donc, l’air était électrique. Depuis leur dispute chez les Larson, Joë et André se regardaient en chiens de faïence.
Mandy était préoccupée. Voyez pas que Joë se laisse faire ? Bien sûr, il avait mouché André et bien mouché, même -elle sourit en revivant la scène-.mais elle connaissait son Joë, c’était pas le type à faire des vagues. Pour avoir la paix et pouvoir étudier tranquille, il était bien capable de repousser leur mariage. D’autant qu’on peut pas dire qu’il avait semblé emballé par l’idée. Il avait là, un prétexte tout trouvé pour « analyser, programmer, étudier » comme il disait, « chercher des poux sur un œuf » traduisait Mandy.

1BA4_maisnon

Ah, mais-non, mais-non, ça ne se passerait pas comme ça. Elle y veillerait ! Qu’est ce qu’il avait dit déjà, le casse-bonbons ? Que y avait pas de raison pour qu’ils passent avant lui « parce qu’elle était pas enceinte, à ce qu’il sache ». Non-mais, de quoi je me mêle ! Vilma non plus n’était pas enceinte. Et si y avait que ça, on pouvait s’en occuper.
- Qu’est ce qui se passe, Mandy ? T’as pas l’air dans ton assiette, remarqua Joë.
Dilemme : le mettre au courant ou pas ?

1BA4_non

Elle jugea que c’était non seulement inutile, mais risqué. Inutile, parce qu’elle connaissait la réponse : Mais Mandy, faire un bébé, ça se décide pas comme ça, faut… oui, vous m’avez comprise, et risqué parce qu’à cause de son incapacité à prendre des décisions sans les passer au peigne à poux, il ferait avorter le projet.
- Nan, ça va. T’as pas vu André ? se contenta-t-elle de répondre.
- André, il est chez les filles. Si seulement il pouvait y rester, soupira Joë.

1BA4_penser

- Dis-donc, j’ai pensé, pour le mariage… on pourrait aller acheter ta robe, annonça-t-il.
Mandy battit des mains
- Super ! T’es un amour, Joë.
Y avait peut-être pas lieu de s’inquiéter.

1BA4_promener

Ils avaient décidé d’y aller à pied, une fois n’est pas coutume, et Mandy tenait à marcher; elle s’encroûtait, ses séances à la salle de gym lui manquaient. Joë, semblait pressé, il marchait vite, et elle avait du mal à le suivre. Elle se reprochait de n’avoir pas mis des chaussures plates quand André la doubla comme un bolide, appelant
- Joë, Joë, attends-moi, mon vieux, j’ai quelque chose à te dire.
Rho, non ! Il allait pas remettre ça !

1BA4_quoi

Ca ne leur prit qu’une minute.
- Qu’est ce qu’il te voulait ? interrogea Mandy, j’espère qu’il a pas recommencé
Joë, la détrompa
- Ben-non, figure-toi qu’il a changé d’avis. Il m’a dit texto : Si tu veux te marier avant moi, c’est d’accord. On va pas continuer à se faire la gueule pour si peu.
Mandy restait septique
- Mmm, ça me surprend de lui. Méfie-toi Joë, c’est peut-être un piège,
Mais Joë, semblait convaincu
- Mmm, il avait l’air sincère. Il y aurait du Vilma là-dessous, que ça me surprendrait pas plus que ça.

1BA5_chanterB

Puis ils avaient rencontré Jean-Paul qui venait d’être nommé agent de sécurité, et ils avaient eu la surprise de se voir tous invités à une fête par une américaine excentrique : Laure Richissim. André avait encore fait son malin. Il avait tenté de les impressionner en jouant du piano, mais comme ils purent le constater, il n’était pas plus doué pour la musique que pour les échecs.

1_BA5_echecs

Pas comme Joë. Depuis que Mandy l’avait initié, il avait encore progressé, si bien qu’il était devenu imbattable. Laure n’allait pas tarder à s’en rendre compte. Dès les premières manœuvres, ses méninges se mettaient en branle pour organiser le plan d’attaque, il prévoyait le moindre déplacement et avait toujours une solution en réserve. Avec lui, les parties ne duraient jamais bien longtemps.

1BA5_fascine

Puis, il avait paru fasciné par l’aquarium.
- Oh, regarde Mandy : un Amphiprion ephippium, vulgairement appelé poisson-clown, et un Acanthurus bleekeri, le poisson chirurgien, et là je me demande si c’est pas un Haemulon sciurus, on le trouve que dans les Caraïbes, normalement.
Il pouvait se le demander longtemps, parlez-lui de truite, de saumon, de merlan -à la rigueur de poisson rouge-, et là Mandy aurait peut-être pu lui être utile, mais d’Hae… je sais pas quoi, c’était au-dessus ses compétences. Elle coupa
- Bon, faudrait penser à y aller, on devait pas acheter ma robe ?

1BA5_Rassure

Le soir, elle était tout à fait rassurée, la robe était commandée et quand elle rentra du travail, Joë lui annonça qu’il était aller retenir le menu chez le traiteur.
- Il y aura de la salade de gésiers, du saumon, de la dinde, de la gelée de framboise et je suis aussi passé chez le pâtissier pour la pièce montée.
Mandy lui sauta au cou
- Alors, c’est vrai ? On se marie ! Oh, Joë, je t’adore.
Y avait plus besoin de comploter, l’affaire était bien engagée.

1BA5_Vilma

Soudain, Joë relâcha son étreinte, fixant quelque chose derrière elle, l’air interdit.
- Qu’est ce qui se passe Joë ? On dirait que t’as vu un fantôme
- Vilma ! lâcha-t-il, d'une voix blanche.
- Eh ben, quoi, Vilma ?
- Vilma est là. Pourvu qu’elle n’ait pas changé d’idée.
Il était toujours convaincu qu’André n’était pas le type à s’effacer pour rendre service, -aussi gentil soit-il- et que Vilma y était pour quelque chose.

1BA5_Vilmapromo

Mais il avait tort de s’inquiéter. Vilma n’était venue que pour annoncer
sa récente promotion et raconter ses exploits à André.

1BA5_VilmapromoB

1BA6_bonheur_B

Un bonheur n’allant jamais seul, Miguel était arrivé aussi. Pas moyen d’être tranquilles !
- Alors ? lança-t-il, la bouche en cœur, ça y est, Joë est foutu ? T’as réussi à le convaincre ?
- Je vois pas pourquoi tu dis qu’il est foutu. Joë est très content qu’on se marie, protesta Mandy.

1BA6_colere

Mais Miguel insistait
- Content-content, c’est pas ce que je me suis laissé dire ! Joë, il est comme moi, le mariage, ça lui sort par les trous de nez. Si c’était pas pour avoir la paix… qu’est ce que vous avez toutes avec le mariage ? Est ce qu’on est mariés, Laurène et moi ? Est ce que ça nous empêche d’être heureux ? Mais-non, vous les nanas, faut que vous marquiez votre territoire, comme les bêtes : il est à moi, et gare à celle qui s’en approchera.
- BON, CA SUFFIT ! cria Mandy, tu fais ce que tu veux avec Laurène, mais viens pas nous donner des leçons. Elle, je comprends qu’elle soit pas pressée de se marier avec toi. Et d’ailleurs, qu’est ce que t’en sais, si elle est heureuse comme ça ?
Avant qu’il n’ait eu le temps de répliquer elle s’adressa à Joë
- Joë, viens, on rentre ! Je les ai assez vus.

1BA6_Comment

- Vous avez vu comment elle lui parle ! Et ils sont pas encore mariés… quand je vous dis que le mariage c'est la mort du bonhomme, commenta Miguel.
- Faut rien exagérer, tempéra Vilma. C’est qu’elle avait toujours l’intention de se marier, elle !
- Tu te baignes à poil ? remarqua Miguel en reluquant sa poitrine, au grand dam d’André qui aboya
- Ouais, on se baigne à poil, ça te gêne ?

1BA6_gene

- Ah-mais-non-mais-non, répondit Miguel, un sourire niais aux lèvres, en reluquant la poitrine de plus belle.
Ooooh, ça commençait à bien faire ! André se rapprocha de Vilma et passa un bras autour de son cou. Il en profita pour peser un peu sur l’épaule et engloutir l’objet de convoitise
- Ha, ça le gêne, pas ! Et si on faisait crac-crac, là, tout de suite, tu crois que ça le gênerait, Vilma ?
- Z’allez pas faire ça ? s’étonna Miguel, mi-intéressé, mi-incrédule.

1BA6_gener

- On va se gêner ! répondit André en entraînant Vilma sous l’eau. Ne lui avait-elle pas confié, pas plus tard que ce matin, qu’elle aimait les crac-cracs insolites ?

1BA6_Joe

Pour être plus conventionnel, le crac-crac de Joë et Mandy n’en fut pas moins périlleux. Sans filet de protection, si vous voyez ce que je veux dire. Et comme ce matin là Mandy, décidée à tenter le tout pour le tout, n’avait pas pris sa pilule.
Et comme elle avait oublié ce détail…

Posté par fonsine à 18:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


Commentaires sur B/7 : Question de point de vue

  • Hey, 'y a du bébé dans l'air^^ J'ai hate de voir se que ça donne! En tout cas encore un super moment de passer à lire tes histoires, génial, vraiment! A bientot

    Posté par Jyreka, 13 septembre 2006 à 18:49 | | Répondre
  • hum hum hum... intéressant !

    Posté par farfasims, 13 septembre 2006 à 19:04 | | Répondre
  • comme le dit si bien Jyreka, il y a du bébé dans l'air!
    tjs aussi passionant, tes MAJ!

    kisu
    keiko

    Posté par Keiko-Sama, 13 septembre 2006 à 19:40 | | Répondre
  • AHA!!!Un troisième bébé^^!
    Vilma et André sont pas gênée eux...
    C'etait encore genial a lire!!

    Posté par nono, 13 septembre 2006 à 19:58 | | Répondre
  • Voila ça a rien a voir avec ce blog mais je voulais savoir si tu continuais melsimsstory ou si tu la laissais un peu de côté pour l'instant je sais que c'est difficile de gérer 2 histoires en même temps mais c'etait juste pour savoir le prends pas mal hein?On sait jamais...
    Biz

    Posté par nono, 13 septembre 2006 à 20:51 | | Répondre
  • Je suis toujours aussi accro à Miguel qui reste de marbre devant les galipettes de Vilma et André... les femmes aiment les badboys c'est bien connu ! Et comme tu le dis si bien avec lui au moins on sait ou on va pourra pas dire qu'elle a pas vu venir Laurène. Quant aux "oublis" de Mandy... le pauvre Joé a intérêt à potasser "comment élever son enfant..." rapidement. Bon j'ai hâte de voir ces bébés et surtout la façon dont ils vont pousser et dans quel environnement ! Et à quand un petit adultère ?

    Posté par loizeaumouche, 13 septembre 2006 à 20:54 | | Répondre
  • Une MAJ presque tt les jours : le bonheur! J'ai hate aussi de voir ce que ça va donner le bébé!

    Posté par Shirine, 13 septembre 2006 à 21:04 | | Répondre
  • Les mises à jour se font plus fréquentes, et je ne vais pas m'en plaindre, au contraire.
    Et comme les autres, je pense que "ca sent la bébé" par ici.

    Posté par Renflower, 13 septembre 2006 à 23:05 | | Répondre
  • Bonjour! C'est avec plaisir que ma famille et moi avons découvert votre nouvelle chronique (Oui, bon, on est un peu en retard... mais mieux vaut tard que jamais!) C'est vraiment une histoire géniale et que, pour ma part, je préfère à Max Dubagne (Bien que se soit une formidable chronique aussi!) En tout cas bon courage pour la suite!

    Posté par Sonia & Co., 14 septembre 2006 à 07:11 | | Répondre
  • J'ai trouvé le slip de Joë vraiment top sexy, je comprend mieux pourquoi Mandy ne peut pas lui résister!
    Je n'aurais jamais imaginé André aussi dévergondé.
    Quand à Miguel toujours égal à lui même et je suis toujours sa fan. J'espère quand même qu'il en fera pas trop voir de toutes les couleurs à Laurène... la suite me le dira.
    Sinon tu nous as dit qu'il y avait 2 bébés à venir... Je parie sur Donna et Abdoul et Joë et Mandy.
    Ah la la, vivement la suite!

    Posté par Shirshasana, 14 septembre 2006 à 21:43 | | Répondre
  • Je me retiens de vous poster la suite, parce que si je n'ai plus de réserve je panique.

    Oui, je compte continuer sur mes autres blogs, nono, mais celui-là... il a besoin d'un remaniement de fond en comble et comme je n'ai rejoué qu'une fois avec Ernestine...Il faudrait encore que je termine de retranscrire les 65 pages qui existent.

    Je suis très contente de compter une nouvelle lectrice Sonia, et même toute une famille de lecteurs
    Moi aussi je préfère cette histoire à celle de Max parce qu'elle est plus variée et plus imprévisible aussi. Je vais bien essayer de réaliser leurs désirs, mais je n'en fais pas une fixation.

    Il te plaît trop hein, le slip de Joë, shirshasana ? Rassure-toi, tu n'as pas fini de le voir

    Et pour toutes celles qui reniflent qu'il y a du bébé dans l'air, je vous annonce qu'il y a 4 naissances à venir. Mais pas forcément celles que vous croyez en premier.

    Posté par fonsine, 14 septembre 2006 à 22:01 | | Répondre
  • Oki merci d'avoir repondu

    Posté par nono, 15 septembre 2006 à 15:52 | | Répondre
  • Oki merci d'avoir repondu

    Posté par nono, 15 septembre 2006 à 15:52 | | Répondre
Nouveau commentaire