18 novembre 2006

B/26 : La poudre aux yeux

G6_organiser

Si André avait un petit défaut –qui n’en a pas ? C’était de toujours vouloir s’offrir la crème de la crème. Rien n’était trop beau ni trop cher pour sa pomme. Son plaisir, c’était de susciter l’envie. Envie qu’il confondait avec de l’admiration. Et là, s’il voulait en mettre plein la vue avec son mariage, y avait plus une minute à perdre. Il téléphona chez le meilleur fleuriste et le meilleur traiteur mais c’est pas tout. Ils allaient en rester comme deux ronds de frites de sa fête de mariage.

G7_arriver_1

Il s’était démené comme un beau diable et guettait l’arrivée des invités –dont Joë ne faisait pas partie. -Il allait en crever de dépit quand il aurait des échos de la fête, et c’était bien fait pour ses pieds. Abdoul non plus n’était pas là, mais lui, c’était pas faute de l’avoir invité. Il avait répondu qu’il avait une forte grippe... on se demande où il était allé la chopper celle-là. M’enfin, Dona, elle, était là, et elle pourrait lui raconter.

G7_arriver_2

André faillit paniquer en ne voyant pas Sally, Mandy et Laurène. Mais à son grand soulagement, elles arrivèrent peu après. Ah, au moins, elles avaient eu la bonne idée de faire des frais de toilette. C’est qu’elles n’étaient pas invitées à n’importe quelle fiesta.

G7_arriver_3

Elles étaient invitées au mariage du siècle. Ca se voyait, nan ?

G7_Beau

C’est quoi ce cinéma ? J’y crois pas ! se dit Miguel en découvrant le barnum, le tapis rouge, les barrières à cordons de velours. Ils avaient même détruit une aile de la maison pour faire leur cirque. Angie, elle, était enchantée et le faisait savoir en sautillant comme un cabri
- Papa, papa, c’est super beau ! On dirait qu'on serait en camping.

G7_Beau2

Vilma jouait les placeuses
-Si vous voulez bien vous asseoir... Angie, ma chérie, cesse te faire ta fofolle, tu vas abîmer ta belle robe.
Puis elle se dirigea vers la chaîne hi-fi spécialement achetée pour l'occasion et mit en route la marche nuptiale.
Jean-Paul se dévissait la tête dans tous les sens pour repérer le moindre détail. Il faisait le plein de ragots pour sa semaine. La frime que c'était pas, dis-donc !

G7_belle

- Qu’est ce que t’es belle, marraine ! S’extasia Angie. Quand Miguel lui avait annoncé qu’elle était invitée au mariage, elle s’était demandé ce que c’était que ce truc. Tout ce qu’on lui avait expliqué, c’était que Vilma l’avait choisie comme demoiselle d’honneur et qu’elle devait mettre sa plus belle robe. Elle avait fait des pieds et des mains pour que ses parents acceptent qu’elle porte la robe de princesse, tirée de la panoplie que Miguel lui avait offert pour son anniversaire. Bon, la robe, c’était toujours ça de moins à acheter, mais elle avait eu beau dire et beau faire, ils n’avaient jamais voulu accepter qu’elle emporte sa couronne et son sceptre. Et ça, c’était bien dommage.

G7_demande1

André fit sa demande :
- Vilma, ma chérie, veux-tu devenir ma femme pour le meilleur et surtout pour le pire ?
- Pourquoi, surtout le pire ? s’étonna Vilma. On se marie surtout pour le meilleur, nan ?

G7_Demande2

- Le meilleur et le pire, ou le pire et le meilleur, on l’entend comme on veut, se reprit André. Tu promets d’être une épouse fidèle, aimante et « obéissante » ?
Là, elle aurait dû se méfier. Mais vous savez ce que c’est une fois prise dans l’ambiance, la belle robe, les fleurs, les invités qui seraient trop déçus, tout ça... et puis, il était si gentil avec elle, André.
- Oui, répondit-elle toute émue.

G7_demande3

Et toi André, veux tu m’accepter comme épouse pour m’aimer et me chérir, dans la joie et dans la peine, dans la richesse comme dans la pauvreté ? Demanda Vilma à son tour.
- Oui, mentit André.
Enfin, mentir... qu’à moitié. La richesse ça lui convenait, mais s’il pouvait se passer de la pauvreté.

G7_le_cinema

- Le cinéma ! grinça Miguel. T’as déjà vu ça, toi, Jean-Paul ?
Jean-Paul, il était comme lui. Il trouvait que la fête était pas terrible.
- Qu’est ce qu’on fait ? On se tire ? proposa Miguel. Y a peut-être un match à la télé.
Jean-Paul, entre ses dents
- Nan, pas déjà quand même. On peut attendre un peu. Je suis curieux de voir ce qu’il nous a préparé d’autre, le grand prétentieux.

G7_Musique

- Et maintenant, on dégage la piste et place à la danse ! annonça André.
Mais il dut se rendre à l’évidence, à part lui, personne n’avait envie de danser. Il mit un petit moment avant de s’en rendre compte, tout occupé à essayer de frimer avec des figures de rumba. Quand il s’en aperçut enfin, il était tout dépité.
- Ben alors ?! Personne danse ? Allez, venez me rejoindre, me laissez pas tout seul. C’est la fête, ou c’est pas la fête ?

G7_rappel

Il insistait lourdement
- Allez, soyez chics, venez danser ! J’ai pas acheté cette chaîne pour rien quand même !
- Qu’est ce tu nous gonfles avec ta danse ? Intervint Vilma. Tu vois pas que tout le monde s’en fout ? Tu ferais mieux de venir couper le gâteau, au lieu de faire le guignol tout seul.

G8_decouper

Ah-nan-nan, c’était pas du tout ce qu’était prévu. Fallait-il lui rappeler qu’elle lui avait promis obéissance, pas l’inverse ? Ooooh, y avait du boulot !
Enfin, aujourd’hui, c’était le mariage, et l’important, c’était que cette bande de ploucs qui savaient même pas qu’à un mariage on danse au lieu de se jeter sur le buffet, déclare que c’était l’éclate totale. Demain serait un autre jour.
Il s’exécuta donc et poussa même la galanterie jusqu’à faire goûter la première bouchée à sa femme.

G8_discuter

Les femmes étaient contentes de se retrouver. Toutes mères de famille de famille à présent, elles ne parlaient que de leurs bébés, chacune étant convaincue que le sien était la 7ème merveille du monde. Pouvait pas y en avoir de plus beau, de plus éveillé, de plus mignon.
- Vous verriez notre petite Audrey, comme elle est adorable, commença Mandy

- T’as arrêté de travailler pour l’élever ? coupa Sally qui s’inquiétait de devoir reprendre le collier
- Nan, même si Joë est maintenant responsable de la recherche, on a de gros frais. On a pris une nourrice,
- Une nourrice ! s’écria Vilma, et t’as confiance en elle ? Parce que je les ai vues à l’œuvre les nourrices, toutes des incapables, bonnes à rien.

G8_Dupre

- Nan, pas la mienne, elle est formidable, une vraie perle, se récria Mandy.
Une perle ? Vilma restait septique
- Qu’est ce t’en sait si t’es pas là ? Peut-être qu’elle joue la comédie.
- Ben-nan, on a des preuves, affirma Mandy, parce que Joë a fait installer des caméras de surveillance. On en a tiré des photos, vous voulez les voir ?
Elles ne demandaient pas mieux.
- Voyez, comme elle est tendre avec la petite, commenta Mandy.

G8_Dupre2

- Et là, elle venait de la changer...
Les filles se disputaient les photos
- Fais voir, fais voir ! Rho, c’est vrai qu’elle est mignonne ta fille. Elle ressemble à son papa, nan ?
- C’est ce qu’on dit, répondit Mandy, mais elle sera blonde, comme moi.
- Ha-ha, c’est pas une référence, ça ! plaisanta Vilma.
Mandy n’apprécia pas tellement. Dans un sens, on la comprend. Elle décida qu’elles n’auraient plus droit aux photos de sa merveille, uniquement celles de la nounou.

G8_Dupremenage

- Et vous voyez, quand elle sait pas quoi faire, elle fait le ménage. Quand je rentre du boulot, la maison est nickel chrome.
Sally était très intéressée
- T’en as de la chance ! C’est vachement dur de trouver une bonne nourrice d’après ce qu’on dit. Tu pourras me filer son nom et son adresse ?
Mandy prévint
- Tu demandes Cécile Dupré à l’agence, mais tu sais, elle est très demandée, je te garantis rien. En tous cas, nous on en est très contents et on oublie jamais de la récompenser. Ca nous coûte peut-être un peu plus cher, mais on voudrait pas qu’elle nous lâche.

G8_Photos

Vous voulez voir des photos de Chloé ? proposa Sally à son tour
- Bien sûr ! T’en as ?
L’aurait plus manqué qu’elles disent non. Sally n’aurait pas été prête de leur pardonner.
- Jean-Paul, tu veux bien aller chercher les photos dans mon sac ?

G9_Chloe

Re-concert d’éloges
- Rho, elle est déjà belle, dis-donc. En tous cas, c’est bien ta fille, elle te ressemble drôlement. Quel âge ça lui fait maintenant ?
- Elle va sur son troisième jour, informa Sally.
- Elle est costaude, pour son âge, souligna Mandy.

G9_Chloe2

- Ah-mais, c’est parce que c’est une grosse gourmande, comme sa maman ! Tiens, regardez-moi cet air satisfait qu’elle prend quand elle a bu son biberon, dit Sally en montrant une autre photo.

H1_durer

Bon ! Ca allait durer encore longtemps, la revue de presse ? Parce que là, commençait vraiment à faire soif. Remarquez, venant de ce trouduc d’André, fallait pas s’attendre à autre chose. Miguel quitta la table.
- Papa, je sais pas quoi faire, je m’ennuie. J’ai même pas une copine pour jouer, si j’aurais su que c’était ça un mariage...
- Toi aussi, tu t’ennuies, ma fille ? Vas voir ta mère, demande-lui de te distraire, conseilla Miguel. C’est qu’il avait repéré un truc super intéressant à faire et s’agissait pas qu’elle le lui pique.

Posté par fonsine à 11:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur B/26 : La poudre aux yeux

  • Woah, vraiment bien comme MAJ, ça devient de plus en plus "réel" comme tu raconte l'histoire; l'invitation de mariage, les photos... Je trouve ça excellant, on a presque l'impression de les entendre vraiment discutés!^^ Et j'ai hâte de voir ce que nous prépare Miguel... lol, à bientot!

    Posté par Jyreka, 18 novembre 2006 à 12:18 | | Répondre
  • rhoooooooo...
    que va faire Miguel comme bêtise encore?!
    en tout cas, c'est toujours aussi génial et bien orchestré!

    kisu
    keiko

    Posté par Keiko-Sama, 18 novembre 2006 à 13:23 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé cette mise à jour!
    J'ai hâte de voir les bébés une fois qu'ils auront grandi

    Posté par Laura, 18 novembre 2006 à 13:50 | | Répondre
  • Ils en ont fait du chemin! Les voilà tous mariés... Les enfants grandissent... Et j'apprécie toujours autant ta façon si réaliste d'écire. Je guette toujours avec beaucoup d'impatience tes MAJ tellement je suis accro de tes candidats au bonheur!
    Et je te dis pas comme ça me mets la pression pour mon propre challenge qui en est à peine au commencement. J'espère que j'arriverais à trouver mon style tout comme tu as si bien trouvé le tien.
    Sinon vivement la suite j'ai hâte de voir ce que va donner le mariage de Vilma et d'André!!! Et quelle bêtise va nous inventer Miguel aussi!!!
    A bientôt Fonsine.

    Posté par Shirshasana, 18 novembre 2006 à 17:57 | | Répondre
  • Génial! Une MAJ! Et une Maj géniale! oula, jme répète. Pauvre André, il m'a fait un peu de peine avec son grand moment de solitude sur la piste... en tout cas, vivement la suite avec notre cher Miguel!

    Posté par liloomiah, 18 novembre 2006 à 20:10 | | Répondre
  • C'est vrai ça ! Qu'est-ce qu'il va faire Miguel ? Tu nous laisses sur notre faim là !
    Le passage des discussions et présentations des nombreuses 7èmes merveilles du monde est savoureux. Et je confirme que Cécile Dupré n'est pas la pire des nounous
    A très bientôt Fonsine !

    Posté par AnneB, 19 novembre 2006 à 00:14 | | Répondre
  • C'est génial, on se régale ! Le mariage en grandes pompes préparé par André est un régal, surtout que les invités n'ont pas l'air d'apprécier plus que ça ses efforts ! On oublie vite qu'il a tout préparé à la dernière minute (Ben oui, Vilma l'a bien prévenu le matin même, non ?)
    Moi aussi, j'ai hâte de voir grandir les enfants... Et je me demande bien ce que nous réserve encore ce grand enfant de Miguel...

    Posté par Sylvania, 19 novembre 2006 à 10:59 | | Répondre
  • Wah!Il a pas fait les choses a moitié André xD.Ahlala ça passe vite!Les voila deja toutes mamans,bientôt grand-mère?Nan quand même pas ^^.
    J'aime beaucoup l'evolution de ton histoire =)

    Posté par nono, 20 novembre 2006 à 19:45 | | Répondre
Nouveau commentaire