05 mars 2007

C/19 : Noyées sous les couches

A1bien

La nuit était tombée quand Vilma retrouva sa maison. Quelle idée elle avait eue d’aller voir Laurène à pied. C’est pas que c’était le bout du monde, mais c’était quand même de l’autre côté de la rue et son ventre lui pesait. Elle trouva André occupé à nettoyer les gamelles des chiens –une fois n’est pas coutume.
- Ca c’est bien passé chez Miguel ? Interrogea-t-il.
- Moui… Laurène a eu un petit garçon, l’informa-t-elle laconiquement.
- Un gar-çon ! Rha, la veine ! Il doit plus se sentir le Miguel, qu’est ce qu’il a dit ? Comment ils l’ont appelé ?
- Compte pas sur moi pour le compte-rendu. Je suis archi-crevée, je monte me coucher, répondit-elle.

A1Gar_on

Rien qu’au ton qu’elle avait employé, inutile d’insister : il ne saurait rien ce soir. Pour la causette, il se rabattit sur ses chiens.
- Tu te rends compte, confia-t-il à Karma, Miguel a eu un garçon et il nous avait dit que c’était Laurène qui avait demandé pour le crac-crac. Elle a l’air de marcher au poil la recette d’Abdoul.

A1reflechir

La nouvelle l’avait excité et comme il était resté en rade avec ses questions, il les retournait dans sa tête cherchant les réponses par lui-même. Pour ce qui était de la réaction de Miguel, pas besoin d’être devin : Sûr qu’il devait être content. -Qui ne le serait pas ? Un garçon, tu te rends pas compte ! Surtout qu’il devait commencer à désespérer après son carré de pisseuses. Mais pour ce qui était du prénom… comment ils avaient pu l’appeler ?
Rha, elle aurait quand même pu lui dire. Ca lui aurait pas coûté beaucoup. Mais-nan, elle l’avait laissé sur le gril comme une côtelette sur le barbecue.
Il décida de se changer les idées en disputant une partie d’échecs contre lui-même. Au moins, il était sûr de gagner.

A1reveiller

Il y eut une nuit… il y eut un matin. La maison Doniste s’apprêtait à reprendre vie.
C’était devenu, au fil des promotions de Vilma et des clébards, une assez grande maison qui voulait se donner des airs de petit château. -Une maison de maître, aurait dit André à qui elle devait son style prétentieux, Vilma se souciant peu d’architecture et de décoration –du moment qu’elle avait un toit au-dessus de la tête pour dormir sans se les peler- lui avait donné carte blanche et carte bancaire et il avait pu faire ce qu’il voulait, c’est à dire : ça.

A1roupiller

Comme chaque matin, le soleil avait envahi la chambre conjugale. Faut vous dire qu’il régnait à Felicidad un climat idéal : du soleil comme s’il en pleuvait. Mais depuis quelques temps les médias s’en donnaient à cœur joie prévoyant de fortes perturbations météorologiques dans les jours à venir Ce que Vilma s’était empressée de qualifier de « nouvelle connerie ». Il avait toujours fait beau à Felicidad, il y ferait toujours beau et c’était pas parce qu’ils avaient embauché une kyrielle de météorologues -qui servaient à rien- à la télé, que ça allait changer. 
André, que ces préoccupations laissaient de marbre, avait passé une bonne nuit, rêvant que Sally elle aussi avait accouché d’un garçon.

A2dejeuner

- Tu prépares le petit déj’ chéri ? avait demandé Vilma d’une voix encore pleine de sommeil. André se retrouva de corvée de fourneaux. L’allait pas falloir qu’elle en prenne l’habitude. C’était bien parce qu’elle était enceinte jusqu’aux yeux, mais la cuisine, c’était pas l’affaire des hommes. Surtout que depuis la gazinière on avait une vue directe sur la maison des Tudy et pour le mettre de mauvais poil le matin, y avait pas mieux.

A2demander

- Alors, tu me le dis comment ils l’ont appelé leur fils, interrogea André dès que Vilma mit le nez dans son bol.
Elle se contenta de répondre
- Ca te tracasse tant que ça ?

A2Emmanuel

Rha, mais elle pouvait bien lui dire, c’était pas un secret d’Etat quand même ! Qu’est ce qu’elle avait à le faire languir ?
- Emmanuel, finit-elle par lâcher. Et maintenant ? Ca te fait une belle jambe de le savoir ?
- Ecoute Vilma, t’es à cran là. Vivement que ça finisse cette grossesse, ça vaut rien pour tes hormones, conclut André.

A2laver

Il avait quitté la table, lavant rageusement son bol dans l’évier en éclaboussant partout
- Dis tout de suite que c’est toi le plus gêné. J’ai pas demandé à l’avoir ce gosse ! répliqua Vilma.
Non seulement elle n’avait pas demandé à l’avoir, mais elle commençait à se faire des cheveux. Allez voir qu’elle accouche d’une fille, comment André le prendrait-il ? D’ici qu’il s’en désintéresse et qu’elle doive se taper les couches, les biberons et l’apprentissage toute seule…

A2lessiver

- Bon, je vais faire ma toilette... Et tu me nettoieras toute cette flotte ! ordonna-t-elle avant de filer vers la salle de bain.
Ca non plus, l’allait pas falloir qu’elle en prenne l’habitude. Déjà qu’il était bien bon de faire la vaisselle... La prochaine fois, il lui laisserait les bols à laver, ça lui apprendrait.

A3accoucher

S’enfermer dans la salle de bain quand on est sur le point d’accoucher, c’est la dernière des choses à faire. N’importe qui pourrait vous le dire : 90% des naissances se déroulent dans les salles de bain. Y a pas de place, ça sent mauvais et pour les photos du bébé c’est pas top, mais c’est comme ça. Vilma ne fit pas exception. Heureusement, elle n’eut pas le temps de tirer le verrou, une violente douleur lui fit hurler
- ANDREEEEEE ! ANDRE J’ACCOUOUOUOUOUCHE !!

A3bebe

Trop tard !
- Mais bon Sim, qu’est ce que tu foutais ? T’as pas entendu que je t’appelais ? reprocha Vilma
- T’en as de bonnes ! J’ai rangé le balai et la serpillière, qu’est ce que tu crois ? Pour me faire encore crier dessus si je le faisais pas, expliqua André. Alors quoi ? Qu’est ce qui se passe ici ? T’as besoin de moi ?

A3fils

- J’avais ! coupa Vilma rayonnante, le bébé dans les bras. Ce qui ne manqua pas d’interpeller André
- Oooh, il est né et tu le disais pas ! Alors, c’est quoi ? C’est quoi ? Il savait qu’il ne fallait pas se fier à la couleur de la layette.
- Un garçon ! annonça Vilma.

A3herve

- Un garçon ? Nan, un vrai garçon ? Fais voir ! Fais voir ! s’enflamma André
- Tu vas pas nous faire la comédie comme Miguel, répliqua Vilma. Ouiiii c’est un garçon, un fils si tu préfères. Comment on va l’appeler ?
- Hervé ! Hervé Doniste, ça sonne bien. Viens par là, toi le petit père. Rhooo, il est beau ! Il a l’air en forme. Tu vois bien qu’Abdoul avait raison : t’as demandé et on a eu un gars.

A3reparer

- Ca veut rien dire ! Je te l’ai déjà expliqué cent fois, se tua à répéter Vilma. Tiens, au lieu de dire des bêtises, tu devrais bien réparer la douche. Ce que tu peut être têtu quand tu t’y mets !
Jamais corvée n’avait été exécutée avec autant d’empressement. André ravi à l’idée d’avoir un fils se sentait des ailes. Il mania le tournevis comme un pro.

***************

A4Allure

Dans sa piscine qui, –avouez-le-, commençait à avoir de la gueule à force d’acharnement, Miguel se remémorait les évènements de la journée.
Rhalala, ça avait pas été de tout repos cette journée, une vraie galère. Tendez qu’il se rappelle… comment ça avait commencé déjà.

A4_Commence

Ah-ben tiens, il avait commencé par aller au boulot sur son scooter, comme d’hab. Sauf qu’il avait bien vu l’heure qu’il arriverait en retard : Il voulait pas démarrer cet enfoiré. Nan-mais c’est ça : Ils collent de l’électronique partout maintenant et l’électronique, ça se détraque pour un rien. Aaaah où il était le bon temps où fallait juste pédaler un peu fort pour lancer la machine ? Deux trois aller/retours sur les poignées et ça démarrait comme une fleur, tandis que maintenant… ça se passe au tableau de bord tout ça. Bref, il avait quand même fini par se décider à se mettre en route et il était arrivé à l’heure de justesse.

A4monnaie

Ca aurait dommage qu’il y aille pas au boulot, parce que le  patron lui avait accordé une promotion dis-donc. Oui madame ! Il avait été nommé… il savait plus quoi, mais ce qu’il savait bien, c’était qu’il avait touché une prime et que son salaire allait augmenter. C’est d’ailleurs ce qui lui avait permis de faire des travaux dans sa piscine que Laurène pourrait plus appeler son trou de flotte. Ah-mais !

A4nouvelle

Seconde bonne nouvelle de la journée : Angie avait ramené un 20/20 de l’école. Je vous raconte pas comme elle était fière la gamine ! Remarquez Angie… ç’aurait quand même été dommage qu’elle ramène pas des bonnes notes vu le temps qu’elle passait à faire ses devoirs. Un vrai puits de sciences cette gamine, toujours le nez dans les bouquins, à se demander si elle prenait le temps de s’amuser quelquefois.

A4nouvellebis

Et puis –et ça, c’était autrement plus surprenant- Jenny aussi avait ramené un 20/20 à son dernier devoir. Sauf que Jenny, elle avait pas le triomphe modeste :
- T’as vu ? T’as vu ? J’ai eu 20/20 même que t’as pas voulu m’aider. Je l’ai mérité, moi mon 20/20 même que c’est môman qui me l’a dit alors…
BON ! C’était bientôt fini la corrida ? Elle avait eu 20/20, mais il était pas bien compliqué le devoir. Il en savait quelque chose : c’était lui qu’avait montré à Wendy comment faire le sien.

A4piscine

Il l’avait arrêtée alors qu’elle s’apprêtait à plonger dans la piscine.
- Et Wendy ? Combien elle a eu Wendy ?
- Pfff, Wendy, elle a eu que 12 ! C’est nul ! Presque tout le monde a eu 20. La maîtresse elle a dit comme ça que c’était vraiment des idées tordues. Même qu’elle lui a demandé si elle l’avait vraiment fait toute seule le devoir et Wendy, elle a bien dû lui dire que c’était toi qui lui avait dit et tout et tout. Alors la maîtresse elle lui a dit que la prochaine fois, elle ferait mieux de le faire toute seule parce que c’était SES idées et pas les tiennes qu’elle voulait voir.
Quelle ingratitude ! Allez donc rendre service aux mômes.

A4recolter

Puisqu’elles étaient de bonne humeur avec leurs 20/20 « mérités », au moins que ça serve à quelque chose. Il les avait envoyées récolter les simflouzes. Ils avaient planté une quantité phénoménale d’arbres à simflouzes depuis que les gamines allaient en classe. Mais c’est du boulot tout ça, à rempoter, arroser, récolter… -quand on peut-… autant en profiter même si Angie se plaignait qu’elle avait sommeil. A quatre heures de l’après-midi, faut pas pousser quand même !

A5cable

Mais le pompon de la journée, c’était il y avait à peine une heure, au moment où tout le monde s’apprêtait à aller se coucher : Laurène leur avait pété un câble. Il avait été attiré par les rires de Jenny qui se rendait pas compte de l’étendue du problème.
- Hi-hi-hi, môman elle fait tout plein de grimaces, c’est drôle. Tu joues à quoi môman ? Je peux jouer avec toi ?

A5docteur

Il avait dû envoyer tout le monde au lit et faire venir le docteur. Un bon à rien ce docteur entre nous.
- Cinq enfants, presque coup sur coup, je vois ce que c’est : trop de couches, trop de biberons, trop de travail… vous êtes épuisée madame Damor. Il vous faut de l’aide.
- Mais elle en a ! Elle a moi et Angie et puis on a une nounou aussi, j’y ai expliqué au nul
- Je parle d’une aide efficace ! Il lui faut une bonne qu’il a décrété l’autre naze.
Ben voyons ! C’est kiki va la payer la bonne encore ?

*********************

Posté par fonsine à 16:41 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


Commentaires sur C/19 : Noyées sous les couches

    90% des naissances dans la salle de bain, çà c'est bien vrai Fonsine! Hallucinant! A croire que c'est fait exprès...

    Super cette mise à jour, et le bidon de Miguel me fait bien rire. Retrouvera-t-il un jour son allure de tombeur?

    Bises à bientot.

    Posté par ggof, 05 mars 2007 à 17:03 | | Répondre
  • Merci merci !
    Excellent !
    Et ce Miguel est décidément le plus attachant

    Posté par AnneB, 05 mars 2007 à 17:41 | | Répondre
  • J'avais hâte à la suite, et je suis très contente du résultat^^ Très bel épisode, encore une fois, et que dire de plus, sinon que tu as de véritabls talents pour les Simstoires?

    Posté par Clooloe, 05 mars 2007 à 19:08 | | Répondre
  • Merci pour cet MAJ! Toujours aussi plaisant à lire. Fera-t-il vraiment toujours beau à Felicidad, ou le changement climatique affectera-t-il aussi le monde des sims?

    Posté par liloomiah, 05 mars 2007 à 19:27 | | Répondre
  • J'adooore ! Voir Vilma diriger la maison et André filer doux devant le mauvais caractère de sa tendre moitié, c'est un régal. J'étais morte de rire devant mon écran.
    Quant à Miguel, les malheurs continuent à le poursuivre, pour notre plus grand bonheur à tous, d'après ce que je lis au-dessus
    Tes épisodes sont toujours aussi géniaux.
    Sylvania

    Posté par Sylvania, 06 mars 2007 à 09:52 | | Répondre
  • Je l'espérais presque plus cette MAJ, je me suis dit que tu devais être, comme nous tous ou presque, occupée à découvrir la dernière merveille de Maxis, et puis là comme ça je clic et me voilà comblée.

    Doublement puisque j'ai le plaisir de voir André transformé en larbin et surtout Miguel et sa presque piscine !

    MErci

    Posté par Loizeaumouche, 06 mars 2007 à 11:50 | | Répondre
  • Les malheurs de Miguel vous font plaisir ? Je ne l'ai pas cherché celui-là, je vous assure. Ce doit être un bug : j'avais bloqué le désir "avoir un enfant" chez Laurène et au lieu de lui rapporter 8 000 points, elle les a perdus
    Je me demande si je dois tenter la dizaine, parce que si elle me fait le coup à chaque fois et perd 5 points par visite du psy... Ils sont mal barrés, les Damor dans le challenge

    Pour les saisons, c'est prévu mais je liquide d'abord mon stock de photos et je croise les doigts avant de rejouer afin de retrouver mes petites familles en bonne santé.

    Posté par Fonsine, 06 mars 2007 à 17:52 | | Répondre
  • Terrible cet épisode !
    J'ai adoré !
    Et pour les naissances sdb, je suis entièrement d'accord avec toi !
    Moi c'est bien simple, c'est la sdb ou le pied du lit...
    A bientôt,
    Bettyboopjade

    Posté par Bettyboopjade, 07 mars 2007 à 08:44 | | Répondre
  • finalement, il fini par pleuvoir des petits garçons!
    tant mieux!

    kisu
    keiko ki trouve tes histoires tjs aussi passionnante!

    Posté par Keiko-Sama, 09 mars 2007 à 07:41 | | Répondre
  • bb

    comment ta fait pour mettre des vetement o nouvo-né

    Posté par bounty, 28 mai 2007 à 20:04 | | Répondre
  • Bounty, je réponds un peu tard, mais je n'avais pas vu ton message. Il faut télécharger des vêtements dans la section Infant de certains sites que j'ai cités dans la partie : où télécharger. Attention ce ne sont pas des vêtements ordinaires, ils sont considérés comme des "peaux" et ne se mettent pas dans le dossier downloads.

    Posté par fonsine, 11 juillet 2007 à 11:52 | | Répondre
Nouveau commentaire