12 mars 2007

C/20 : Ca roule pour eux

A1meilleure

Qui c’est la meilleure ? C’est Sally ! Je l’ai eue ma promotion ! Me voilà affectée à la brigade des douanes. La bonne nouvelle c’est que je vais gagner plus et l’autre bonne nouvelle c’est que je vais avoir les moyens de faire venir le paysagiste. Ca commençait à me déprimer ce terrain qui ressemble à rien. Quand je vois ce qu’a fait Joë dans le sien… Mais où vont-ils pêcher l’argent ?

A1payer

Ah, que j’oublie quand même pas de payer les factures. C’est qu’ils auraient vite fait de venir nous saisir nos meubles, ces vautours !
Ca va, ça n’a pas trop augmenté. Faut dire qu’on a plus investi dans les murs que dans les meubles et comme la taxe d’habitation se calcule sur la grandeur du terrain et pas celle de la maison… Quand je vais annoncer ma promotion à Jean-Paul, je me demande bien quelle tête il fera. En tous cas, je suis fière de moi. Un jour j’espère, je réussirai à être nommée Ultra-Sim et m’envoler dans les airs. J’en rêve depuis que je suis toute petite.

A2petitOurs

C’est drôle, quand les gens me voient au commissariat, ils n’imaginent pas que j’ai aussi une vie privée. Pour eux un policier, c’est comme s’il  était né le sifflet coincé dans la bouche et la panoplie dans le colis de la cigogne avec les couches. Mais que non ! Sitôt rentrée, je redeviens maman pour mes poussins. Même pas le temps d’enlever mon uniforme aujourd’hui, Chloé voulait que je lui lise une histoire.
- Titou’s bun, maman, aconte titou’s bun.
- Oui ben j’avoue, j’invente : Chez moi, le petit Ours brun, il est policier. Il colle plein de PV aux méchants et il arrête plein de dangereux bandits. C’est un vrai héros, mon petit ours brun. Et comme j’ai expliqué à Chloé que je faisais le même métier que lui elle rejaillit un peu sur moi, la gloire du petit ours brun.

A2visite

A peine le temps de me changer et de préparer le dîner on a eu la visite de Miguel.
- Salut, je peux voir Jean-Paul ?
- Ah, Jean-Paul n’est pas encore rentré.
- Rha zut ! J’aurais bien aimé lui parler, j’ai pas trop le moral en ce moment. Toi par contre, t’as l’air en pleine forme. Tu deviens plus attirante de jour en jour dis-donc, il en a de la chance Jean-Paul.

A3aise

Je sais pas pourquoi, mais les compliments de Miguel me mettent toujours un peu mal à l’aise. Enfin… si, je sais : On se demande toujours ce que ça cache. Je me suis quand même sentie obligée de proposer :
- Tu veux l’attendre ? Je t’avertis, il risque de rentrer tard.
Il a sauté sur l’occasion :

- Ah-ben, c’est pas de refus. M’arrive que des couilles en ce moment, ça me changera un peu les idées.

A3caline

- Bon alors, tu rentres ou pas ? m’impatientai-je. Il est bien gentil Miguel, mais il fait frisquet le soir dehors depuis quelques temps. Mieux vaut se rentrer si on veut pas attraper la crève.
Il était tombé en arrêt devant notre Câline.
- Vous avez un chat ?!
- Ben-oui, on a un chat, ça se voit pas ?
- Rha, ça c’est chouette ! J’aimerais bien avoir un animal aussi moi. Plutôt un chien tu vois, genre de ceux d’André, mais cet enfoiré veut pas m’en donner.

A3conseiller

Il est un peu sonné Miguel, comme je l’expliquai à Jean-Paul quand il est enfin arrivé. Il a absolument voulu aller faire des brasses dans la piscine avant de passer à table. Paraît que chez lui c’est devenu une tradition depuis qu’il s’en est creusée une.
- Tu te rends compte, nager par ce froid, faut être dingue ! Il viendra pas se plaindre s’il tombe malade.

A3conseillerbis

Il est bien plus philosophe que moi mon petit mari. Il s’est contenté de répondre
- Bah laisse-le, s’il tombe malade il le verra bien et il se demandera pas pourquoi.
Puis il a attrapé Chloé
- Qu’est ce qu’on dit à son papa qui vient d’être élu député ?

A3dire

- T’es député ? Et tu me disais rien, reprochai-je la mine boudeuse, comme je sais si bien le faire.
- Ben-si, je te le dis : je viens d’être élu. C’est tout frais, ça date de ce soir on a dépouillé les bulletins, c’est pour ça que je suis pas en avance.
J’ai jamais douté de lui mais là, tout ça va un peu vite pour moi. Et moi qui étais si fière de ma petite promotion aux douanes… Il fallait quand même que je lui annonce.

A3disait

- Moi aussi, j’avais une promotion à t’annoncer, mais ça me semble si dérisoire maintenant.
- Meuh-nan, c’est pas dérisoire, s’est-il récrié. Dis vite ! Où ils t’on collée ? Aux stups ?
- Nan, à la brigade des douanes.
Il applaudit :
- Mais c’est magnifique ! Bravo Sally, t’es une vraie pro ! Progresser dans sa carrière sans négliger ses enfants ni sa vie de famille, faut le faire pour une femme.
Et il m’a embrassée amoureusement. J’en avais besoin. J’avais besoin de sentir qu’il tenait toujours à moi.

A3entree

C’est le moment qu’a choisi Miguel pour faire son entrée : Toujours quand on aimerait le voir ailleurs.
- Alors les jeunes, ça boume ? Rho dis-donc, vous avez drôlement agrandi, ça manque pas d’espace maintenant.
J’ai préféré m’éclipser, expliquant :
- Bon je vous laisse, je vais servir le souper. Tu… tu manges avec nous Miguel ?
On aurait juré qu’il attendait que ça :
- Je dis pas non. Chez nous on bouffe que des nouilles ou des pizzas, ça commence à me gonfler.

A3Jean_PaulA

- Ca va Miguel ? a interrogé Jean-Paul ? Paraît que t’as eu un fils aussi. Tu dois être content, depuis le temps que tu l’attendais celui-là. Tu vois que fallait pas désespérer.
Miguel a eu un fils ? Première nouvelle ! Mais comment il se débrouille pour être toujours au courant de tout mon Jean-Paul ? D’autant qu’il a ajouté :
- André aussi a eu un fils. Après la série des filles, c’est le tour des garçons a présent. Ca arrive toujours par paquets ce genre de choses. Manque plus que Joë et Mandy en aient un et la boucle sera bouclée.

A3Jean_PaulB

Contre toute attente, Miguel a craqué.
- Mon vieux si tu savais… si tu savais les emmerdes que j’ai pas. Laurène…
- Oui-ben quoi Laurène ? s’est inquiété Jean-Paul. L’accouchement s’est mal passé ?
Il l’a détrompé :
- Naaan, l’accouchement ça a été, c’est plutôt après que ça a commencé à merder.

A3passertable

Je proposai :
- Si tu nous racontais ça à table ?
Ca devait pas être bien grave de toute façon, car la vue de ma salade de gésier lui redonna le sourire.
- Mmmm des gésiers ! Ca fait une paye que j’en ai pas mangés. Laurène, à part ses nouilles et ses pizzas…

A3raconte

- Je suppose que c’est pas ça tes emmerdes, releva Jean-Paul, parce que –excuse-moi- j’ai connu pire. Alors, raconte ! C’est quoi le problème avec Laurène ?
Mais Miguel s’était ravisé.
- Ben… rha je sais pas si je dois te le dire… tu le garderas pour toi ?
- Tu me connais
- Ben justement…

A3raconter

Il hésitait.
Ô combien je le comprends !
D’un autre côté… ces gens qui savent pas garder un secret et qui attendent des autres qu’ils tiennent mieux leur langue qu’eux, ça ne cesse de me surprendre et de m’amuser. Surtout quand l’autre c’est Jean-Paul précisément.
- Meuh-nan, il dira rien. Il est pas comme ça. N’est ce pas chéri ? ironisai-je.
- Bon ! Si c’est moi qui gêne, y a qu’à le dire. Je peux m’en aller si vous voulez, proposa Jean-Paul faisant mine de s’exécuter.
Gagné ! Miguel capitula :
- Nan-nan, tu peux rester Jean-Paul. Tu l’apprendras bien un jour toute façon. Ben voilà : Laurène a grillé un fusible, on a été obligés d’appeler le psy -un vrai con entre parenthèses. Il lui a dit qu’il fallait qu’elle se repose et qu’on prenne une bonne. Une bonne ! Vous-vous rendez compte ?

A3secouer

Et là je dois dire : Jean-Paul a mis les pieds dans le plat :
- Ah, parce que toi, c’est tout ce qui t’inquiète : être obligé de prendre une bonne. Mais j’ai pas attendu qu’un psy me le dise moi, y a longtemps que j’ai embauché Lucie Duval. Être bonne c’est un métier et y en a qui demandent que ça, alors pourquoi les priver de travail ?
- T’es gentil, tu te mets pas à ma place d’accord ? a protesté Miguel. Je suis pas conseiller municipal moi, je suis qu’un simple vendeur de disques. Alors ton porte-monnaie c’est pas le mien.
Ca a jeté un froid. Jean-Paul n’a même pas osé lui annoncer qu’il était député à présent.

A4Chloe

C’est Chloé qui a sauvé la situation. Les éclats de voix l’avaient réveillée. Faut dire que de l’entrée au living, on n’a pas mis de porte. Elle s’est mise à pleurer en appelant « poupaaaa, mmmanmmman » avec de grosses larmes.

A3Veut

On peut penser de lui ce qu’on veut, mais Miguel a toujours été très gentil avec Chloé. Dès qu’il l’a entendue pleurer, il s’est précipité dans l’entrée.
- Ben alors ? Qu’est ce qui t’arrive ma Chloé ? T’as du gros chagrin ? Tu veux que tonton Mimi console ?
- Oui, a répondu Chloé d’une petite voix.

A3veutbis

Il a la technique avec les petits. -C’est vrai qu’il manque pas d’expérience-. Il nous l’a consolée en deux temps/trois mouvements. Notre fille ne jurait plus que par son tonton Mimi.
Mais ses cris avaient eu pour effet de réveiller Axel qui dormait dans la chambre à côté. Ca commençait à sentir la panique, il était temps de reprendre les choses en main.

A3vite

Jean-Paul donna le signal du départ :
- Allez mon vieux, tu m’en veux pas ? Je parle un peu trop vite quelquefois.
Il proposa :
- Si t’es vraiment gêné question argent, je peux te dépanner si tu veux.
- Nan-nan ça ira merci quand même. J’ai un peu d’argent de côté. Et puis je vais mettre les filles à plein temps à la récolte des simflouzes pendant le week-end. Elles se baladent en platine toute la journée, autant que ça serve à quelque chose, expliqua Miguel.
- C’est comme tu veux, c’est de bon cœur tu sais.
Il approuva :
- Ouais-ouais, je sais que t’es un pote, t’inquiète.

A4anniversaire

- Au fait ! On peut compter sur toi demain pour l’anniversaire de la petite ? demanda Jean-Paul tandis que je raccompagnai Miguel dehors.
- OK. C’est à quelle heure qui faut se pointer ?
- Bah, tu viens dès que tu peux. Avant 18 heures si possible, tu sais bien qu’après c’est trop tard, précisa Jean-Paul avant d’aller s’occuper d’Axel.
Même fatigué, même overbooké, il trouve toujours du temps pour ses enfants. C’est pour ça que je l’aime mon Jean-Paul… mais il a d’autres petits talents que je suis seule à apprécier.
Du moins, je l’espère.

***************************

Posté par fonsine à 19:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur C/20 : Ca roule pour eux

    Super! Qu'est-ce qu'il me fait marrer le miguel!

    Posté par clem22, 12 mars 2007 à 19:11 | | Répondre
  • j'ai adoré! le récit narré par sally est plaisant!
    j'espère que miguel va s'en sortir!

    kisu
    keiko

    Posté par Keiko-Sama, 12 mars 2007 à 20:43 | | Répondre
  • Il faut absolument que Miguel fasse le régime ou qu'il s'achète un autre maillot, quelle vision d'horreur
    Sinon j'ai pas trop poster ces derniers temps mais je te lis avec toujours autant de passion.
    Pauvre Laurène, le jeu est injuste avec elle, dire que chez moi il s'est passé exactement l'inverse. Je m'attendais à avoir un dépression mais les points aspiration n'ont pas été soustrait malgré la réalisation de la crainte. C'est un mystère!
    à+ pour la suite!

    Posté par Shirshasana, 12 mars 2007 à 22:15 | | Répondre
  • Tout simplement super, c'est vrai qu'il est vraiment moche Miguel, gros comme ça lol... A bientôt!

    Posté par Jyreka, 14 mars 2007 à 14:55 | | Répondre
Nouveau commentaire