24 mars 2007

D/2 : D’une pierre trois coups

D1moral

J’ai pas le moral. Qu’on vienne pas me féliciter pour l’élection de Jean-Paul où je pète un plomb comme Laurène. Pauvre Laurène quand j’y pense, c’est vrai qu’elle doit pas avoir la vie facile avec ses quatre gosses… qu’est ce que je dis quatre ? Cinq à présent ! Et Miguel par dessus le marché. C’est pas qu’il est désagréable, mais vivre avec moi je pourrais pas. Je pourrais pas vivre avec André non plus d’ailleurs, heureusement que Vilma se laisse pas faire. Y a guère qu’Abdoul ou Joë avec qui je pourrais m’entendre.
Rha, voilà que je me mets à compter les œufs dans le cul de la poule des voisins. Qu’est ce que ça peut bien me faire qu’ils soient comme ci ou comme ça, j’ai pas l’intention de changer d’homme. J’ai Jean-Paul, mon adorable Chloé et mon petit Axel d’amour et je suis en congés, je crois que j’ai tout pour être heureuse. Alors pourquoi j’ai pas le moral ?

D1nouvelles

Ah-ben voilà : Ca s’étale en première page du journal : Jean-Paul Pullaire a été nommé député.
Et moi ? Est ce que j’ai jamais demandé à devenir femme de député ? Est ce qu’on m’a jamais demandé mon avis, à moi ? Rha, j’aurais bien dû me douter en l’entendant s’entraîner à baratiner devant le miroir qu’il séduirait les électeurs…
Quoi ?? Qu’est ce que je lis ? « D’après un récent sondage, l’électorat du député Pullaire serait majoritairement féminin. Il passe auprès des électrices pour le plus craquant des politiciens. Jean-Jacques Dugenou, après sa défaite, aurait déclaré que l’élection de son adversaire était due à l’immaturité des femmes qui votent à la tête du client sans tenir compte de l’expérience et des idées des candidats. Jean-Paul Pullaire c’est pas ce qu’il a dans la tête qui les intéresse, c’est son physique de jeune premier. Il a ses fans comme un acteur de cinéma. Je plains notre bonne ville de Felicidad d’être tombée si bas ».

D2explication

C’était donc ça ! C’est pour ça qu’il tenait tant à fêter son élection avec ses électeurs… ses électeurs, tu parles ! C’est de ses électrices qu’il veut se faire bien voir, le traître ! Oh-mais ça va pas se passer comme ça. Je suis là moi et je suis encore sa femme, va bien falloir qu’elles le sachent ces excitées du fan club.  T’en fais pas mon petit Axel, je me battrai bec et ongles pour défendre ma famille. Je serai une louve pour mes enfants et une hyène pour celles qui voudraient leur enlever leur papa.

D2f_licitations

J’ai passé la journée alternant les moments d’abattement et les sursauts d’énergie vindicative.
Et ce téléphone qui n’arrêtait pas de sonner. A la fin je décrochais même plus.

D2livraison

Même la livreuse d’épicerie qui s’y est mise :
- Votre mari n’est pas là ? J’espérais un peu que ce soit lui qui viendrait recevoir la livraison. Vous avez vu comme il était beau ce midi à la télé ? Quand j’ai dit aux copines qu’il était sur ma tournée, elles étaient vertes.
- Ben quand vous leur direz que c’est sa femme qui vous a reçue et que c’est toujours elle qui vous recevra dorénavant, elles pourront reprendre leur couleur normale. Mon mari a autre chose à faire que de s’occuper des corvées aussi bassement matérielles.
Encore une qu’il faudra tenir à l’œil.

D2ranger

Jean-Paul est arrivé sur ces entrefaites.
- Sally, t’as pensé au traiteur pour l’anniversaire ?
J’ai répondu d’un ton amer :
- Le traiteur ? Pourquoi ? Monsieur le député n’est plus capable de tartiner ses sandwiches lui même ? Lui faut des sous-traitants maintenant ? Et toi ? T’as pensé à demander à Lucie de venir faire le service ? Puisqu’elle fait partie de la famille, elle peut bien se taper les corvées, pas toujours aux mêmes de faire le larbin. J’ai pensé à regarnir le frigo, c’est déjà pas mal. Faut pas trop m’en demander tu sais bien, je suis jamais que la 5ème roue du carrosse ici. Est ce qu’on tient compte de mon avis quelquefois ?

D2sois

Il a sorti le pain de mie et a commencé à faire ses tartines tout en essayant de me rassurer :
- Allons, Sally, sois pas comme ça. Tu sais bien que tu comptes beaucoup pour moi. Je sais que t’aurais préféré une fête plus intime, mais faut voir le bon côté des choses : Ca fera moins de frais. Et puis…

D3CA

Je me suis insurgée :
- Ca fera moins de frais ! Ca alors, c’est la meilleure ! Depuis quand on est fauchés ? Depuis quand on n’a pas les moyens d’offrir une vraie fête d’anniversaire et pas… pas une espèce de réception fourre-tout. Bon ! Puisque tu veux faire dans la radinerie, on va jouer les rats jusqu’au bout : On devait fêter l’anniversaire d’Axel demain, ben, on va le faire dans la foulée : d’une pierre trois coups ! Quand t’auras fini les canapés, tu pourras aller chercher Chloé, moi je m’occupe d’Axel.
- Sally ! a protesté Jean-Paul

D4dring

Le téléphone s’est mis à sonner. Pas question de continuer à jouer les secrétaires, j’avais décidé de le laisser se débrouiller avec son fan club. Mais quand je l’ai entendu répondre d’une voix mielleuse :
- Allo, oui, c’est bien moi… Ah, t’es au courant ?… Nan, t’en fais pas, comment j’aurais pu t’oublier ? Mon secrétaire t’as pas appelée ? Meuh bien sûr tu peux venir quand même, tu sais bien que je suis toujours content de te voir… Alors, c’est d’accord, je t’attends pour la réception… Meuh-nan tu te fais des idées, elle sera ravie de te revoir.
Ca ne m’inspirait rien de bien. J’ai demandé l’air innocent
- C’était qui ?
- Laure Richissim, je me suis cru obligé de l’inviter.

D4embrassades

Laure Richissim ! S’il y en avait une dont je me serais bien passée de la présence, c’était bien elle ! Ah, elle a pas perdu de temps pour rappliquer. Mais elle n’était pas la première : Miguel et Abdoul étaient arrivés aussi.
- Salut, vieux frère. Alors ? Ca fait quoi d’être député ? J’espère que t’oublieras pas les copains, s’est écrié Miguel en l’embrassant comme du bon pain.
Abdoul, lui, s’est contenté d’un sobre :
- Toutes mes félicitations.
Quant à Laure, il était pas question que je lui laisse le champ libre.

D4Laure

Quand elle s’est approchée la bouche en cœur, espérant avoir droit à sa bise. -Y a pas de raison, pourquoi se priver ?- Je me suis interposée, entre elle et lui et je lui ai caressé la joue amoureusement
- Jean-Paul, mon chéri, tu veux bien aller chercher Chloé ? Je m’occupe d’Axel.

D4Plusfachee

Il en revenait pas de me voir de si bonne composition
- T’es plus fâchée ?
- Mais j’ai jamais été fâchée, mon amour. N’oublie jamais combien je t’aime… et toi ? Tu m’aimes ?
- Meuh bien sûr que je t’aime, Sally. Tu le sais bien, nan ?
- Alors prouve le, embrasse-moi !

D4preuve

Il était un peu gêné
- Heu… là, tout de suite, devant tout le monde ?
- Ben-oui, où est le mal ? Je suis ta femme, nan ?
Si avec ça, elle a pas compris que Jean-Paul c’était chasse gardée, je lui mettrai les points sur les « i ». J’espère que la leçon a porté.

D5arrive

Et puis Joë est arrivé en même temps qu’une espèce de bonne femme que je ne connaissais pas. Sans doute une excitée du fan club que Jean-Paul avait jugé bon d’inviter. En tous cas, elle a vite retourné sa veste, jetant son dévolu sur Joë. Elle te lui a poussé de ces yeux de vache amoureuse, j’en étais toute gênée.

D5Confiance

Je ferai plus jamais confiance aux hommes. S’il en est un à qui j’aurais donné le Bon Sim sans confession, c’est bien Joë. Je me souviens quand il a commencé à fréquenter Mandy, il se trouvait laid, il semblait si emprunté, si maladroit avec les femmes. Eh-bien, le croiriez-vous ? Il a eu le toupet de me demander :
- Dis-donc Sally, tu pourrais me filer son numéro de téléphone ?
Et puis quoi encore ? J’étais outrée : On les croit sages, fidèles, amoureux de leur femme, et la première grue qui passe… Si encore c’était venu de Miguel, j’aurais pas été surprise, mais Joë ! Si Mandy savait ça.

D5grandir

J’ai ignoré la requête bien sûr. Et puis j’avais autre chose à penser. Mon petit Axel a soufflé ses bougies et il est devenu magnifique : tout le portrait de sa sœur. Je surveillais Laure du coin de l’œil et elle, elle ne quittait pas Jean-Paul des yeux.
Elle s’écria :
- Il est siouperbe ! Il te ressemble Jean-Paul. Il est
magnificious ! La vraie petite amour.
Je t’en ficherais de la petite amour.

D5nager

A peine Axel avait-il grandi, que Miguel se dirigea vers la piscine. C’est une vraie maladie chez lui : il ne pense plus qu’à ça. Jean-Paul l’a rappelé à l’ordre.
- Ben, Miguel, qu’est ce tu fous ? C’est pas fini ! Et l’anniversaire de Chloé, t’as oublié ?
- Rha-oui, l’anniversaire de Chloé, c’est vrai ! J’y pensais plus dis-donc.

D6anniversaire

La nuit nous avait surpris. Jean-Paul approcha Chloé des bougies. Joë continuait à jouer les jolis cœurs et Cécile est arrivée. Je m’étais dit qu’après tout, elle méritait autant d’être là, -sinon plus- que cette allumeuse de groupie et cette Laure soit-disant meilleure amie de Jean-Paul. J’ai été obligée de demander de faire moins de bruit avec les crécelles et les trompettes. S’agissait pas de voir débarquer la police pour tapage nocturne. Je veux bien qu’en tant que député Jean-Paul ait le bras long, mais c’est à nous de donner le bon exemple. Enfin, c’est comme ça que je vois les choses.

D6Grandie

Elle a bien grandi ma choupette et je crois pas qu’il y ait plus jolie petite fille au monde à part… sa coiffure. On aurait dit qu’elle sortait du lit. Mais si y a que ça, un bon coup de peigne et ça devrait pouvoir s’arranger.

D6Homard

Il se faisait tard et nous avons décidé de rentrer manger à l’intérieur. Cécile nous a fait une surprise : elle a cuisiné des homards en déclarant
- Fallait bien ça pour fêter l’anniversaire des enfants,
Je l’aurais embrassée. Pour elle comme pour moi, cette fête, c’était en l’honneur des enfants, pas pour rincer les électrices.

D6smustle

Pendant que Cécile mettait la table, Jean-Paul a proposé

- Et si on dansait le smustle ?
- Le smustle ? C’est quoi ça ? a interrogé Abdoul
Il lui a fait une démonstration
- C’est une danse que Laure m’a apprise, tu vois, tu te tortilles comme ça…

- Mais… c’est parfaitement ridicule, a laissé tomber Abdoul, tu me feras jamais danser ça.
Je suis tout à fait de son avis – et c’est pas seulement parce que c’est Laure qui lui a montré. Ah, j’aurais aimé que son fan club le voit, tiens. Il avait bonne mine, le député.
Joë lui, continuait à me décevoir. Voilà qu’il invitait l’excitée :
- Ah, c’est pas mal. Vous dansez mademoiselle ?

D7coucher

Il était pas question qu’il continue à la draguer comme ça chez nous. J’ai pris mon petit Axel, et j’ai appelé Jean-Paul.
- Mon amour, tu peux aller coucher ton fils ? Il est mort de fatigue. J’en ai profité pour lui glisser.
- Tu diras à Joë qu’il fasse ses cochonneries ailleurs.
- Quelles cochonneries ? s’est étonné Jean-Paul.
- Ne me dis pas que t’as rien remarqué ! T’as pas vu qu’il courait après ta groupie ?
- Ma groupie ? Quelle groupie ??

- La bonne femme que t’as invitée.
- Mais… c’est pas ma groupie ! C’est la femme d’Edouard Plénozas, c’est lui qui a financé la campagne électorale.
- Ah, parce qu’en plus elle est mariée ! Belle mentalité !

Posté par fonsine à 16:04 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur D/2 : D’une pierre trois coups

    Et encore un problème dans un, non! deux couples! Joë il fait des trucs qui sont pas beaux, alors finalement, c'est Abdoul qui reste le plus fidèle. Mais pour combien de temps encore? Et Dona?
    J'ai hate de voir la prochaine MAJ!

    Posté par clem22, 24 mars 2007 à 18:38 | | Répondre
  • Bravo

    Bravo j'adore tes histoires! C'est bête que Jean-Paul de s'entendent pas à merveille avec Sally...

    Posté par Gaga Simssette, 24 mars 2007 à 22:24 | | Répondre
  • Pauvre Sally...
    Au fait, à propos de Sally, te souviens-tu d'où vient sa jolie robe noire à fleurs ?
    J'ai été voir sur Parsimonious et Stiffysims car ça ressemble à ce qu'ils font d'habitude mais je n'ai pas trouvé... :-/
    Merci d'avance,
    Bettyboopjade

    Posté par Bettyboopjade, 25 mars 2007 à 14:56 | | Répondre
  • Ne vous en faites pas trop pour Sally, elle s'entend toujours très bien avec Jean-Paul, c'est juste moi qui leur fais des misères
    J'irai regarder pour la robe Bettyboopjade, j'espère que cette fois le créateur aura attaché sa signature.

    Je m'aperçois qu'il manque la fin de ma mise à jour, c'est quoi ce binzz ?

    Posté par Fonsine, 25 mars 2007 à 15:08 | | Répondre
  • Et ben moi qui croyais que l'histoire serait un long fleuve tranquille une fois qu'ils seraient tous mariés, je me suis bien trompée. Ca chauffe chez presque tout le monde!
    Je reviendrais plus tard voir si tu as retrouvé la fin de l'histoire!

    Posté par Shirshasana, 25 mars 2007 à 16:37 | | Répondre
  • Ha c'est du joli tout ça !! Miguel a eu une mauvaise influence sur les hommes, ou quoi ??? =D
    Bonne continuation et... retrouve vite la fin de la MàJ !!!! ;D
    sarinette17

    Posté par sarinette17, 25 mars 2007 à 18:50 | | Répondre
  • Voilà une semaine qui commence vraiment bien avec la lecture de ta mise à jour !
    Que de rebondissements et d'expressions (courantes ?) que je ne connaissais pas et qui m'ont bien amusée !
    A bientôt Fonsine

    Posté par AnneB, 26 mars 2007 à 08:26 | | Répondre
  • Là tu m'impressionnes! Tu manques pas d'idée pour faire des rebondissements!! On se croirait dans Desperate Houswives avec plus de gosses XD Nan franchement c'est super, vivement la prochaine!!!

    Posté par Lidany, 26 mars 2007 à 21:39 | | Répondre
Nouveau commentaire