09 mai 2008

E/2 : La complainte de Miguel

1Jeux

Tain, je vous jure que faut se pousser pour rentrer à la maison. Chez les autres, ça respire le calme, le petit confort pépère. Tiens chez Jean-Paul, -il a une veine de cocu l’animal- c’est réglé comme du papier à musique : on mange à l’heure, leur gamine débarrasse la table, elle joue toute seule dans son coin… leur fout la paix. Leur gamin pareil, tout content qu’il est d’avoir appris tout ce qui pouvait apprendre à son âge. Bref, sont peinards. Pas de braillements, pas de « Pôpaaaa ! Wendy, elle veut pas jouer avec moi ! Mômaaaan ! Jenny elle a pris la place sur le bureau, où je les pose moi, mes devoirs ? » et…

2croquettes

Nondediou ! L’autre qui bouffe dans la gamelle du chien. Tu crois que tu verrais ça, chez les Pullaire ? Y a que chez nous qu’on voit des trucs pareils.

- Laurèèène, qu’est ce tu fous ?! Tu peux pas surveiller ta fille, un peu ?

3tortiller

Ah-nan mais Laurène, comme je dis, c’est feignasse et compagnie. Ca pense qu’à se tartiner de fond de teint et à tortiller du derrière au bureau. Depuis qu’elle travaille dans les jeux vidéo, soi-disant que faut qu’elle présente bien. Ca, elle s’en occupe de sa présentation, je vous prie de croire. C’est pas à se demander comment elle les décroche ses promotions. Nous les mecs on a pas cette veine, notre physique c’est pas pris en compte. Remarquez, avec la panse que je tiens en ce moment…

4Angie

Bref, heureusement qu’on a Angie. C’est pas parce que c’est ma fille, mais c’est une reine du ménage Angie. Va-z-y qu’elle fait la vaisselle, va-z-y qu’elle nettoie la salle de bain...

5amuse

Et avec ça, un rien l’amuse. Voilà-t-y pas qu’elle s’est découvert une passion pour le bricolage en débouchant les chiottes que les autres stremons avaient bouchées en les bourrant de papier-cul. Tant qu’elle trouve ça amusant, je vais pas me battre pour le faire à sa place. Chacun est libre de prendre son pied comme il veut.

6connaissance

C’est comme pour ses aspirations. Elle veut faire des études. A quoi ça sert quand on a la veine d’être une jolie fille comme elle ? Je vous le demande. Elle a qu’à se trouver un mari plein aux as, elle aura la belle vie, -pas comme moi ! M’enfin, le mari plein aux as, ça peut aussi se trouver à l’université. C’est bourré de fils à papa, là-bas, -à ce qui paraît. Nan, moi j’y ai jamais mis les pieds. J’ai que mon brevet de natation.

7natation

Ah-mais, faut pas rigoler avec ça, c’t’hyper-important d’avoir son brevet de natation dans la vie. Sinon, comment je pourrais espérer maigrir sans douleur ?
Quand on me laisse essayer ! Et c’est pas si souvent, croyez-moi.

snapshot_922df2dc_152b9fd3

Parce que quand c’est pas le Manu, à qui faut apprendre le pot… le reste on s’en fout, mais le pot, c’est in-dis-pen-sable pour qu’il arrête de nous tanner avec ses couches –que j’aime autant vous dire qu’elles sont loin de sentir la rose. Fin, quand c’est pas après le fiston qu’on en a, c’est après les filles qui nous inventent connerie sur connerie...

8sauter

- Wendy ! T’y tiens tant que ça à bousiller tes chaussons dans la flotte ?! Je te préviens, je t’en payerai pas d’autres. Quand ils bailleront du bec et de partout, t’iras nu-pieds !
Dire que ça nous a fait une comédie pas possible pour les avoir, ces chaussons-pattes-d’ours !

9retard

C’est bien simple, les emmerdes ça te prend au vol des mouches du petit déj’ et ça te colle au train jusqu’au vol des lucioles du souper. Ca commence avec les gamines qu’ont si bien joué à kiki laissera pas la place à l’autre dans la salle de bain que faut les emmener à l’école en voiture, pasqu’évidemment, elles ont encore raté le bus de ramassage scolaire.

10Portiere

- Doucement avec la portière, wendy !
Ca va ? Z’avez rien oublié ? Vos devoirs sont dans votre poche ?
Je vous préviens : Pas question que je fasse demi-tour !

11valable

- JENNY BON SANG !! Qu’est ce que je viens de dire ? DOUCEMENT avec la portière ! Ce que je dis pour l’une, c’est valable aussi pour l’autre. Vous respectez rien, vous-z-autres ! Je me suis pas crevé au boulot pour que vous me bousilliez Ma bagnole. Vous faites ce que vous voulez de vos affaires, mes les miennes, vous les respectez.

12bagnole

Nan-mais c’est vrai, faut pas charrier. Cette bagnole, on a fait tous les garagistes du coin, on s’est épluché des pages et des pages de petites annonces avec Laurène pour la trouver, faudrait pas qu’elles nous la déglinguent non plus.

13kilometres

Moteur diesel, 125 000 Km garantis d’origine, quatre roues motrices bidirectionnelles, jantes alliage 14’’ 5 branches,  radio CD MP3 avec volant multifonction, phares antibrouillard, téléphone mains libres, lave-glace électrique, peinture personnalisée… c’est quand même pas rien ! J’ai fait bricoler le moteur pour qu’elle puisse atteindre les 200 Km/h. Malheureusement, z’ont limité la vitesse à 50, ces enfoirés. Obligé de se traîner comme une limace. Si c’est pas dommage !

**********************
CHEZ LEFRIC
*************

14sociable

Mon Thomas est très sociable et sans préjugés. Il en apporte la preuve tous les jours. Il est le seul de toute l’école à avoir accepté de copiner avec la petite Fontaine, une gamine dont la famille est connue dans le quartier sous le nom « Les lapins Fontaine ». Je ne sais pas ce qui leur a valu ce sobriquet, peut-être parce que le père a la réputation d’être un chaud lapin ?

15preferererais

Enfin, je ne doute pas qu’elle soit très gentille la pauvre gamine, -qui n’est pas gâtée par la nature, il faut bien le dire, d’où sa mise à l’écart à l’école- mais je préfèrerais tout de même le voir me ramener de l’école les filles de mes amies. Ce n’est pas pour rien qu’on avait décidé de toutes habiter dans le même quartier : c’était pour que nos enfants se rencontrent, jouent ensemble, apprennent à se connaître, pour que plus tard –qui sait ?- ils se fréquentent pour le bon motif. Mais là… laisse tomber !

16pedro

Thomas a un autre ami : Pedro Sanlezadon. Un beau garçon, d’origine espagnole, qui fait son jogging devant chez nous tous les matins. Je crois que je peux avancer sans médire qu’il a fait la conquête de Laurène, quand nous avons fêté l’anniversaire de Matthieu.

17amies

Pour l’occasion, j’avais invité Laurène et Sally. Mandy et Vilma s’étaient excusées de ne pouvoir venir. Je ne leur en veux pas, notez bien, on ne fait pas toujours ce qu’on veut. Laurène mangeait littéralement Pedro des yeux. C’en était même un peu gênant. Pas que Miguel soit le mari idéal, mais je n’aimerais pas me trouver mêlée -de près ou de loin-, à une histoire d’adultère.

18bougies

Je me suis empressée de faire souffler les bougies à Matthieu
afin de pouvoir prendre congé de Pedro.

18souffler

Non seulement Matthieu a bien grandi, mais tout le monde s’accordait à dire
que la fête était plutôt sympa cette fois.

19bain

Abdoul a proposé
- Dona, si tu veux rester avec tes amies, ne te prive pas. Je vais m’occuper de Matthieu.
Ca me gênait un peu
- Tu es sûr ? Tu devais pas travailler ton charisme ?
- Tsst, tsst ! Pour une fois que je suis là et que je peux te soulager un peu, mon charisme attendra.
Il sait être adorable quand il veut.

20lendemain

Il faut dire –mais ce n’est pas pour diminuer ses mérites- qu’il avait bon espoir que notre petite folie de la veille ait porté ses fruits, cette fois. Je devais d’ailleurs en avoir la confirmation dans la nuit en me retrouvant affublée du pyjama bleu, l e plus fiable des tests de grossesse.

21Jacuzzi

C’est ainsi que nous-nous sommes retrouvées, Laurène, Sally et moi, à discuter dans le jacuzzi.
Sally a attaqué, d’emblée
- Dis-donc Laurène, il m’a semblé que t’en faisais des tonnes avec Pedro. T’es sûre que Miguel aurait apprécié ?
- Oublie Miguel, il est bien où il est ! Pour une fois que je peux m’amuser, je vais surtout pas m’en priver, a répliqué Laurène.

22intervenue

Je suis intervenue
- Il y a s’amuser et s’amuser. Tu mènes ta vie comme tu veux, mais j’aimerais autant que ça se passe ailleurs que chez moi.
Laurène a ri
- Rho les filles, je faisais rien de mal ! Je l’ai juste un peu allumé. Savoir qu’on peut encore séduire, ça vous remonte sacrément le moral.
J’ai demandé
- Pourquoi ? T’avais pas le moral ? C’est pas la joie avec Miguel ?

snapshot_91c595fb_73f962b2

- Pff, Miguel… Ca vous inspirerait, vous, de vous retrouver avec le bonhomme Michelin ? Qu’il commence donc par perdre son ventre, après on en reparlera. Je préfère les hommes athlétiques, moi !
Sally et moi nous sommes regardées, et j’ai interrogé
- Comme… Pedro ?
- Ben-oui, admit Laurène sans complexe. Y a plus mal, non ?

Posté par fonsine à 15:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur E/2 : La complainte de Miguel

    Ooooooh, Laurène et Miguel vont bien ensemble (qui se ressemble s'assemble !) : aussi volage l'un que l'autre !

    Le caractère de Miguel me fait toujours autant rire !

    Posté par Clem22, 09 mai 2008 à 18:46 | | Répondre
  • Et ben pendant cette longue période, s'est pas amélioré Miguel... Mais il ne nous ferait pas une dépression ?
    J'apprécie vraiment la reprise de l'histoire...

    Posté par Lorraine54, 09 mai 2008 à 20:53 | | Répondre
  • Chouette ! Chouette ! Chouette ! Une maj !
    C'est que je suis accro à tes sims moi... je viens voir quotidiennement si il y a du nouveau ! lol
    Merci et bravo !

    Posté par Bettyboopjade, 10 mai 2008 à 11:06 | | Répondre
  • Merci à vous, les filles

    Posté par fonsine, 10 mai 2008 à 11:22 | | Répondre
  • Les revoilà mes sims préférés! Il me tardait d'avoir de leur nouvelle et je ne suis pas déçue!

    Posté par Myrthe, 13 mai 2008 à 20:00 | | Répondre
Nouveau commentaire